8 FEMMES DANS L'HISTOIRE DE SÉVILLE

8 femmes de Séville dans l’Histoire nous accompagnent dans cette route par la ville. Dans nos visites privées de Séville on vous propose aujourd’hui un itinéraire different. Nous allons faire un parcours d’environ deux heures à travers la ville de Séville avec un thème spécial.

Nous avons l’habitude de raconter l’histoire du point de vue masculin, les protagonistes sont des rois, des conquérants, des prêtres, d’artistes, des soldats… mais aujourd’hui nous allons parler des femmes qui ont marqué l’histoire de notre ville, nées à Séville ou qui ont habité ici : on mélange de personnages réels et imaginaires, puisque aussi les héroïnes de légendes, de pièces de théâtre, ou d’opéras, forment partie des mythes et on crée un parcours historique qui nous intéresse vraiment .

Donc, dans cet article il y a des reines, des princesses, des saintes, des nobles, mais aussi des ouvrières, des protagonistes d’opéras célèbres et de belles femmes juives persécutées… cela nous donne l’occasion pour en savoir plus sur l’histoire de la ville et les anecdotes et légendes de ses endroits les plus pittoresques. Ne manquez pas cette visite privée de Séville pour connaitre l’autre face de l’histoire.

On vous présente une belle façon de visiter la ville et de révéler ses secrets.

La visite guidée privée de Séville qui aujourd`hui nous parle des 8 femmes de Séville commence par le suggestif quartier de Santa Cruz, l’ancien quartier juif médiéval.  

 
LA BELLE SUSONA

8 FEMMES DANS L'HISTOIRE DE SÉVILLE

Susona, une autre de nos femmes de Seville dans l’Histoire, vivait à la fin du XVe siècle dans le quartier juif, c’était une belle femme, fille d’un riche juif. Cependant, elle avait un amant chrétien. Un jour, il a entendu comment son père et d’autres Juifs voulaient renverser le gouvernement de la ville. Elle a décidé de les dénoncer et de tout raconter à son petit ami chrétien. Le complot a échoué. Mais elle, repentante de son action et d’avoir trahi la communauté juive, ordonna qu’à sa mort sa tête soit exposée sur la porte de sa maison.

Pendent de nombreuses années était le crâne de la belle Susona à ce même endroit. Sans nos visites guidées privées de la ville c’est sûr que cet endroit nous passe inaperçu.


ROSINA ET LE BARBIER DE SÉVILLE

Une balade par Santa Cruz nous amène à la place Alfaro, à côté de ficus géants et centenaires on découvre le plus beau balcon de Séville dans une belle maison. Ça nous parle d’un personnage imaginaire : Rosina. Elle est la protagoniste du Barbier de Séville de l’Italien Rossini. Cette jeune femme est amoureuse du comte d’Almaviva, mais son tuteur, Bartolo, beaucoup plus âgé qu’elle, a l’intention d’épouser Rosine. Le jeune couple reçoit l’aide du barbier Figaro. Selon la légende, il s’agit du balcon où le comte venait voir Rosine.

L’ouvrage a été écrit par Beaumarchais a la fin du XVIIIème, français, l’un des voyageurs romantiques du XIXe siècle qui a découvert l’Andalousie et Séville, pour eux un lieu exotique, plein de charme et de passion grâce à son passé islamique.

Malheureusement, ce balcon ne date pas du 19ème siècle, il n’a donc pas pu être l’inspiration du balcon Rosina, mais c’est un endroit super romantique et on veut croire cette légende. Voulez vous decouvir le plus balcon de la ville et son histoire avec un guide privé de Séville ? contactez-nous et on vous repondéra au plus tôt.

SAINTE TERESA D’AVILA

Elle n’est pas exactement une des femmes de Seville puisque elle etait de la ville castillane d’Avila, mais il y a une relation etroite avec notre ville qui la fait etre inclue dans notre liste. il s’agit d’une histoire plus sérieuse mais avec un côté amusant. Sainte Teresa l’une des saintes les plus célèbres du monde catholique, docteur de l’église, écrivain, fondatrice de couvents… elle détestait Sevilla.

8 FEMMES DANS L'HISTOIRE DE SÉVILLE

En revanche elle venait d’Avila la ville la plus froide d’Espagne, une ville sobre, dure, stricte… un peu comme la personnalité de la sainte. Elle est arrivée à Séville à la fin du XVIème siècle, la plus cosmopolite d’Europe, grande, chaotique, bruyante, avec de nombreuses cultures, contradictoires, siège de l’Inquisition mais avec une morale un peu relâchée, de nombreuses tavernes de prostitution… très chaudes.

La sainte a passé un an ici et n’a pas supporté l’été. Les Sévillans lui semblaient faux et peu fiables. Et le pire de tout, elle, une nonne, avait des problèmes avec l’inquisition, avait des ancêtres juifs et a fait l’objet d’une enquête par le saint office. Peut-être n’aimaient-ils pas qu’une femme soit intelligente, ait du pouvoir et se consacre à l’écriture.

Les visites guidées privées sont la meilleure manière de plonger dans l’histoire et la mentalité d’autres temps.


LES SAINTES JUSTA et RUFINA

Les deux saintes les plus célèbres de Séville et plus sympas que Santa Teresa pour la ville.

8 FEMMES DANS L'HISTOIRE DE SÉVILLE
Sainte Justa et Sainte Rufina par Murillo

Ils vivaient à l’époque romaine, ils étaient de Triana, des sœurs et des potiers, ainsi que des chrétiens. Aujourd’hui son image toujours en couple est partout dans la ville. ils ont été martyrisés pour ne pas avoir participé à une procession païenne. Ensuite elles ont été canonisées.

Mais il y a un deuxième épisode au XVIe siècle, un tremblement de terre affecte Séville et la ville demande protection aux saintes sœurs. On dit que les sœurs sont descendues du ciel et elles ont soutenu la Giralda pour l’a empêchée de tomber. La tour est encore debout grâce à elles. Justa et Rufina t ils protègent la ville et ses citoyens.

Elles étaient de personnages réels mais ici l’histoire et la légende se mélangent. C’est notre spécialité comme guides touristiques de Séville : donner des informations historiques précises mais avec l’ornement de la légende qui le rend beaucoup plus attrayant.

Pour en savoir plus l’article de wikipedia avec plus d’infos sur cettes saintes https://fr.wikipedia.org/wiki/Juste_et_Rufine


CATALINA DE RIBERA

Au XVIe siècle, elle était noble, riche et veuve, ce qui lui permettait liberté et indépendance sans avoir de mari à ses côtés. Son mari est mort pendant la guerre de Grenade.

Elle a été la fondatrice des deux maisons palatiales les plus importantes de Séville : la Maison de Pilate et le palais des Dueñas dont ses deux fils ont hérité. Elle était également femme d’affaires et possédait une savonnerie à Triana, où le savon était fabriqué avec de l’huile et des cendres d’une plante qui poussait au bord de la rivière. Il s’appelait le savon de Castille et était célèbre en Flandre et en Amérique.

Mais son œuvre principale fut la fondation d’un hôpital pour femmes pauvres. C’était l’hôpital des cinq plaies, dans le quartier Macarena. C’était le plus grand d’Europe à son époque et au XVIe siècle le plus grand bâtiment d’Espagne après le monastère de l’Escorial.

8 FEMMES DANS L'HISTOIRE DE SÉVILLE
Catalina de Ribera et Luisa Roldan

Cette fontaine lui a été dédiée dans les jardins de Murillo au XXe siècle. La fontaine est du 16ème siècle.

Une histoire passionnante et inattendu d’une femme au début du XVI. Une autre histoire dévoilée dans notre visite guidée privée de Séville.


LUISA ROLDAN

Juste à côté de la rue qui amène son nom, nous parlons d’une autre femme sévillane très spéciale, une femme artiste, peut-être ma préférée. Voici Luisa Roldan, dite la Roldana. Au XVIIe siècle, être une femme et une artiste était assez difficile. Elles avaient une chance si elles étaient filles de peintres ou de sculpteurs, et Luisa était la fille d’un sculpteur renommé : Pedro Roldán. C’est pourquoi elle a travaillé dans l’atelier de son père depuis qu’il était jeune, en collaborant avec lui.

Ses clients les églises et les monastères. Elle a épousé un autre artiste moins bon, Luis Antonio, souvent elle en était l’auteur mais c’est son mari qui a signé les œuvres.

Au fil du temps, ils se sont mal entendus et ils disent qu’une sculpture de Saint Michel vainquant le diable représente la sculptrice en Saint Michel et son mari en diable.

On lui attribue également le mérite d’être l’auteur de la sculpture religieuse la plus célèbre de Séville : la Virgen de la Esperanza Macarena. le temps coïncide. Elle a réalisé d’autres sculptures similaires comme la Vierge de Regla de la Confrérie des Boulangers, qui sort également en procession pendant la Semaine Sainte. il n’est donc pas impossible que Luisa soit l’auteur de la vierge Macarena.

Elle était si prestigieuse a son époque que le roi l’appela à travailler comme sculpteur officiel à Madrid, elle fut la première femme à y parvenir. Mais néanmoins, elle a eu des problèmes économiques et est même morte dans la pauvreté. Une artiste et aussi une femme était une combinaison difficile pour gagner de l’argent, même à la cour.

CARMEN ET LES CIGARRIÈRES

8 FEMMES DANS L'HISTOIRE DE SÉVILLE

Qui ne connait pas Carmen ? un personnage universel. Mais dans nos visites guidées privées de Séville nous poursuivons les pas de cette femme mythique et courageuse. Elle est aussi protagoniste d’une opéra, la musique a été composée par Georges Bizet au XIXème siècle et l’histoire écrite par Mérimée, un autre voyageur romantique amoureux de Séville.

Carmen a une forte personnalité, bien plus que la Rosina du Barbier de Séville. Carmen est fabricante de cigarettes, elle travaille dans l’usine de tabac, elle est gitane, elle est économiquement indépendante, chose rare pour les femmes au XIXe siècle.

C’est simplement un personnage mais il y avait des centaines de vraies femmes qui travaillaient dans cette usine. C’était aussi l’un des plus grands édifices d’Europe. C’était un vrai monopole c’est pourquoi la couverture est si magnifique. C’était un produit si important que l’usine était protégée par un fossé pour empêcher le vol et la contrebande.

Il y avait même une petite prison à l’intérieur pour les ouvriers qui commettaient des crimes.

L‘histoire de Carmen est tragique, ses différentes relations avec un passeur, un militaire et un torero se terminent par son meurtre par jalousie devant les arènes. Mais cela reflète le caractère fort de ces femmes.

Nous avons des photos de certains d’entre eux. Et aussi une belle peinture du musée des beaux-arts.

Ecoutez « La habanera » de l’opera Carmen, l’une des pièces les plus connues. Elle vous emmène dans la Séville du 19ème siècle.


LA DUCHESSE DE MONTPENSIER

Notre balade nous amène au parc principal de la ville. Connaissez-vous le nom de ce parc ? Maria Luisa, une autre femme fondamentale de notre ville.

Elle était la sœur de la reine Isabelle II, en plus la duchesse de Montpensier, propriétaire d’un grand palais que nous verrons plus tard auquel appartenait tout ce parc. A la fin du XIXe siècle, il a fait don du parc à la ville et son nom est resté. C’est des années plus tard qu’il décide d’utiliser ce lieu pour l’exposition ibéro-américaine de 1929.

Maria Luisa et son mari ont fondé la petite cour sévillane à Séville et ont été les sponsors de la culture et les arts, ainsi que de nouvelles traditions telles que la Foire de Séville, créée en 1852 comme foire d’élevage. Ce sont les ducs qui lui ont donné le caractère festif qu’il conserve encore aujourd’hui. À l’origine, il était célébré sur leurs propriétés. Laissez-vous accompagner par un guide touristique de Séville dans ces endroits.

LES DAMES ROMANTIQUES DU POÈTE BÉCQUER

Voici un monument à l’amour romantique et il nous parle d’un poète célèbre en Espagne : Gustavo Adolfo Becquer (1836-1870). Il est comme Rimbaud ou Baudelaire en France. Les trois sculptures de femmes sévillanes représentent : l’amour qui viendra, l’amour plein et l’amour perdu. Une vision de la femme traditionnelle qui contraste avec les gitanes qui fabriques les cigarettes, mais qui était très courante à l’époque et qui nous amène à la mentalité et façon de vivre de la société riche du XIXème siècle.

Glorieta de Becquer

Le monument date du début du XXème siècle et il a été fait par l’sculpteur Lorenzo Collaut Valera.


Vous ne mourrez pas d’envie de visiter les sites qui nous racontent ces histoires passionnantes de femmes ? la ville de Séville est l’histoire vivante et les légendes les plus enchanteresses. Les visites guidées privées de Séville vous proposent de découvrir la vie de ces 8 femmes de notre histoire.