Visite guidée de Séville à vélo. Une matinée à travers Séville I.

Une visite guidée de Séville à vélo nous permet de decouvrir plein d’endroits historiques. Dans l’article suivant, je vais vous parler de 6 lieux et/ou monuments que nous pouvons voir lors de nos visites guidées privées de Séville à vélo.  

Les principaux monuments de Séville sont regroupés autour de la Plaza del Triunfo. Ce sont les Reales Alcázares, la Cathédrale et la Giralda et les archives des Indes.

Cependant, Séville est bien plus. Pour se déplacer en une seule matinée, quoi de mieux qu’un moyen de transport écologique, confortable et sûr comme le vélo, qu’il soit conventionnel ou électrique, le vélo nous amène facilement à découvrir d’autres merveilles de Séville.

C’est ma sélection de lieux chargés d’histoire et de charme que je vous présente en deux articles.

L’ancienne Fabrique de Tabac

Visite guidée de Séville à vélo. Une matinée à travers Séville I.

Le tabac est arrivé d’Amérique par le port de Séville au XVIe siècle. Il y avait une première usine où les cigares étaient produits dans l’actuelle Plaza de San Pedro. La popularité du tabac dans toute l’Europe et sa demande croissante ont conduit à la construction d’un autre bâtiment plus grand au XVIIIe siècle à la périphérie de la ville, près de la Puerta de Jerez. Son principal architecte était l’ingénieur Sebastian Van der Borcht qui l’a construit en 1750 comme une citadelle quasi-militaire avec ses fossés protecteurs et ses guérites pour les soldats aux angles. Le produit était de premier ordre et devait être protégé contre le vol et la contrebande.

C’était la première usine de tabac établie en Europe et l’une des plus grandes. Comme mesures 185 x 147 mètres. En Espagne, il n’est dépassé que par le Monastère de l’Escorial. De plus, c’était un monopole de la Couronne espagnole, donc son nom était Royale fabrique de tabacs. Sa façade monumentale s’explique par l’intérêt d’exalter la monarchie espagnole.

Le travail de rouler les feuilles dans les cigares était principalement effectué par des femmes aux doigts plus fins et moins payés que leurs collègues masculins. Cela conférait néanmoins à un groupe de femmes, presque toutes d’origine modeste et surtout de nombreux gitans du quartier de Triana, une certaine indépendance économique qui était rare à l’époque. Elles étaient les « cigarreras »

Le Français Prosper Merimée, un visiteur à Séville au 19ème siècle, s’est basé sur l’un de ces étuis à cigarettes pour créer le personnage de Carmen, immortalisé par la musique du français Georges Bizet dans l’un des opéras les plus célèbres de tous les temps et dont l’action se déroule donc à Séville.

Depuis les années 1950, il est le siège de l’Université de Séville.

C’est l’un des endroits que nous ne pouvons pas manquer lors de nos visites guidées de Séville, en raison de l’importance historique du bâtiment et de son caractère littéraire et musical.

Le pavillon de l’Argentine de l’Exposition de 1929

Il est situé sur le Paseo de las Delicias, à côté du parc Maria Luisa. Il se distingue par sa façade monumentale et ses couleurs gaies blanches et ocres. Mais c’est quoi ce monument ? Quand a-t-il été construit ?

Visite guidée de Séville à vélo. Une matinée à travers Séville I.
Pavillon d’Argentine de l’exposition iberoamericaine de 1929

C’est un excellent exemple de l’architecture qui a été réalisée pour l’Exposition de 1929. Plus précisément, c’était le pavillon de l’Argentine, l’un des pays les plus importants d’Amérique du Sud et donc avec un pavillon à sa hauteur. Il est entouré d’autres anciens pavillons de la même exposition sur 29′ comme celui du Guatemala ou de la Colombie, que nous verrons également lors de notre tour.

Ce pavillon représentant l’Argentine a été réalisé par l’architecte Martin Noel et mélange le style baroque espagnol d’influence coloniale avec des éléments indigènes.

De 1949 à 1991, c’était un lycée et actuellement c’est le siège du conservatoire professionnel de danse.

Comme vous pouvez le constater avec les visites guidées en français de Séville on connait aussi l’histoire de Séville plus récente mais également intéressante comme celle de l’exposition de 1929.

Le pont de Triana

Visite guidée de Séville à vélo. Une matinée à travers Séville I.

Notre visite guidée de Séville à vélo travers le célébre Pont de Triana. Il mesure 149 m de long et est l’un des emblèmes de Séville. Un pont de fer sur le fleuve Guadalquivir qui existe depuis 1852 et qui relie les deux rives. Il s’appelle en fait Pont d’ Isabel II, reine sous le mandat de laquelle il a été construit, mais tout le monde le connaît sous le nom du quartier populaire où il nous emmène.

Il a remplacé un pont de barques centenaire qui consistait en une série de barques alignés et ancrés au fond de la rivière. Ce système était très instable avec des inondations fréquentes et finalement il a été décidé d’en construire un nouveau et fixe, bien qu’il ne serit pas jusqu’au 19ème siècle.

Il aurait le même design que le pont du Carrousel à Paris sur la Seine, cependant, celui de la capitale française a disparu au fil des ans.

C’est une idée répandue que le pont a été conçu par Gustave Eiffel mais ce n’est pas une information correcte, cela fait partie du temps et du style, mais il a en fait été conçu par l’ingénieur français Polonceau.

Sa lumière au coucher du soleil est impressionnante du côté de Triana, mais le traverser à vélo le matin lors d’une de nos visites guidées de Séville est un vrai délice.  

Plus de detailles dans notre section de visites https://www.toursevilla.com/fr/visites/

D’autres lieux à découvrir lors de nos visites à vélo de Séville très bientôt !